Gérard... Il faut que je te parle.

Publié le par jub

Certains s'appellent Claude.
Lui s'appelle Gérard.

Il m'a plu dès la première fois que je l'ai croisé le Gérard.
Me faisait un peu penser à mon grand-père.
Tellement impliqué et convaincu qu'il ne comprenait pas que les autres ne soient pas toujours d'accord avec lui. Ou pire ne voient pas où il voulait en venir.

Il générait souvent quelques uns de ces souvenirs convenus : "Il est amusant cet homme. Mais il dit un peu n'importe quoi, n'est-ce pas ?"
J'aimais bien le défendre alors. Car je sais que c'est dans les profondeurs de ces esprits survitaminés que jaillit quelquefois une idée géniale.

A lui aussi, je lui ai bien plus au Gérard.
"Je sens une certaine connivence intellectuelle entre nous".
A notre rencontre suivante, il m'a conduit dans les mains d'un député m'invitant à déjeuner en bonne compagnie sous les ores de la république.

Il voulait me revoir.
Je n'avais rien à y gagner et aurais eu beau jeu de justifier d'un emploi du temps prétendument surchargé...
Mais je l'aimais bien ce Gérard.
Et puis, je dois admettre qu'il n'y a rien qui procure plus de plaisir à mon âme que des discussions théoriques, qu'elles soient relatives à mon métier, à notre société ou à la spiritualité.

"Oh écoute! Si ça ne te dérange pas, on à qu'à se tutoyer hein?" a-t'il enchainé.
Tu m'étonnes Gérard. Tu m'étonnes.

On a discuté bizness pendant deux heures. J'ai écouté ses projets, chacune de ses idées de la plus farfelue à la moins pertinente. C'était agréable même si j'ai baillé quelques fois.

Et puis, je lui ai tout de même demandé pourquoi il me proposait cela. Avait-il donc une petite  entreprise à lui ?
Ou était-il de ces passionnés de leur métier qui continuaient à y réfléchir même à leurs heures perdues ?
Car quand on s'appelle Gérard, il est probable qu'on soit à la retraite en réalité. Ou plus très loin en tout cas...

"Oh, ces derniers temps, j'ai été Coach, j'ai fait de la politique. Et puis j'anime un Café Philo. Ah, et j'ai fait une biographie aussi. Et je chante... Et puis j'ai ces projets d'assurance aussi que j'ai envie de relancer"...

Et là, Gérard est passé du sympathique au quasi-mystique. Quelque chose me dit que notre connivence pourrait dépasser l'intellectuel Gérard.

Monsieur Google m'a montré un extrait de cette fameuse biographie.
Autoditacte le Gérard. Carrière en dents de scie. Histoire familiale compliquée.
Un peu comme mon grand-père.
Un peu comme mon père aussi.

Capricorne le Gérard.
Comme mon père.
Ascendant Balance
Comme mon signe
Né le 7 Janvier 1947
364 jours avant mon père...

Quelque chose me dit que nos routes ne sont peut-être pas croisées par hasard mon Gérard...
Histoire à suivre...



Publié dans Me - Myself and I

Commenter cet article

zinzin29 09/10/2008 17:52

quand est ce que tu me le présentes??????????????