Karmatest #14 - OMG : 2,5 millions par mois!!!

Publié le par jub

Chaque matin, une banque vous ouvre un compte avec 86 400 Euros tout nouveau tout beau dessus.

Simplement, deux petites règles mignonnes à respecter:
- La première, c'est que tout ce que vous n'avez pas dépensé dans la journée vous est enlevé le soir. Vous ne pouvez pas tricher, ne pouvez pas virer cet argent sur un autre compte, vous ne pouvez que le dépenser. Mais chaque matin au réveil, la banque vous réouvre un nouveau compte, avec à nouveau 86 400 Euros pour la journée.
- Deuxième règle la banque peut tout arrêter sans préavis. A n'importe quel moment elle peut vous dire que c'est fini, qu'elle ferme le compte et qu'il n y en aura pas d'autre. Le banquier, toujours fort courtois, s'est même permis de vous préciser : "Du coup, connard de nouveau riche, ta demande de crédit tu peux te la mettre au cul!"

Alors, que feriez-vous ?
Réponse facile, n'est-ce pas?
Comme disent les quebecquois, on prendrait du fun!
On s'ferait plais'!
Comme on dit dans mon 9-3 chéri, on kifferait grav' not' race, quoi!
 
Et bien mes amis, j'ai appris par surprise hier après-midi que cette banque existe.
Et que nous y détenons chacun un compte!

Tudieu! Bordel! Diantre! Mais donnes-nous son adresse mon ami!!

La Banque du Temps, mes amis, La Banque du temps!

Chaque matin, au réveil, nous sommes crédités de 86400 secondes de vie pour la journée, et lorsque nous nous endormons le soir, il n'y a pas de report.
Ce qui n'a pas été vécu dans la journée est perdu.
Et chaque matin, cette magie recommence.

Alors qu'en faisons-nous de ces précieuses 86400 secondes quotidiennes ?

Vous je ne sais pas, mais moi avec mon compte quotidien à la Banque du Temps, je file de ce pas chez Castorama.
Comme chacun sait, chez Casto y a tout ce qu'il faut!

NB : Billet non sponsorisé


Publié dans Karmatest

Commenter cet article

Jub 28/09/2008 21:18

Si il y a avait enfin un Ceramica dans le 93, c'est là que j'irais!

zinzin29 28/09/2008 21:14

PAS TOI..... PAS DE PUB POUR CASTO SVP...... DEJA IL N Y A PAS TOUT CE QU IL FAUT ET A QUEL PRIX