Notez-moi! Notez-moi! Notez-moi!

Publié le par jub

"Espérons que nous serons tous riches et retraités quand ce chateau de cartes s'écroulera."
"Nous noterions n'importe quelle opération. Quand bien même aurait-elle été structurée par des vaches, nous la noterions..."

Confidences volées de quelques cadres de l'agence de notation S&P, lues hier dans un court article des Echos.

Je travaille dans l'industrie financière. Plus particulièrement dans l'assurance.
Comme l'immense majorité de mes collègues, j'essaye de faire mon métier avec passion.
Car c'est un beau métier que de prendre les risques des autres.

A la différence d'une trop grande minorité, j'essaie aussi de le faire avec une certaine éthique.
Le marché est roi certes. Je le respecte.
Je sais par exemple, comme tout bon professionnel dans toute industrie, vendre à 10€ un produit qui n'en vaudrait que 1€.
Juste parce-que le marché, c'est à dire vous et moi, est prêt à le payer 10€.
Carrefour le fait. Renault le fait. Apple le fait. L'épicier du coin le fait.
Et une concurrence saine et juste entre les opérateurs fait que ces situations s'auto-régulent d'elles-même.
Même si je ne suis pas naïf au point de croire que cette concurrence n'est pas parfois biaisée (cf accord tacites entre opérateurs mobiles en France...)

En revanche, vendre les mérites d'un produit qui n'en a pas, ou prétendre qu'un produit offre des garanties qu'il n'a pas en réalité, ce n'est plus le propre de l'économie de marché. Ce n'est même pas une de ses dérives naturelles.
C'est de la fraude. Du vol. Une arnaque.
Et ce n'est pas parce-que certains opérateurs d'un marché le font qu'il faut accepter de le faire à son tour.
Ce n'est pas parce-qu'aucune loi n'a encore pensé à le proscrire que l'on peut le faire.
C'est cela l'éthique!

Avoir une certaine idée de ce qui est juste, et de ce qui ne l'est pas.
Savoir dire Non à un client qui vous demande un produit que vous savez ne pouvoir fabriquer. Même si le prix qu'il vous offre est très attractif...

Parce-que un certain nombre de décideurs de ces agences de notation l'ont oublié, j'espère sincèrement qu'à titre individuel, leurs responsables seront lourdement sanctionnés.

Il est temps que chacun de nous, en tant qu'individu, nous privilégions, dans notre quotidien personnel et professionnel, l'esprit des lois à la loi elle-même...

Publié dans Politics etc...

Commenter cet article