No Surprises

Publié le par jub

Comme j'aurais aimé voir les Beatles sur scène! Dans un lieu mythique. Genre au Shea stadium. Ou à l'Olympia en première partie de Sylvie Vartan.

Au pire, j'aurais aimé qu'un de mes parents les ait vu. De temps à autre, les yeux brillants, je leur aurais redemandé de m'en raconter à nouveau chaque détail...

Cela fait quelques années que j'ai compris que Radiohead faisait partie du trio des groupes majeur de ces cinquantes dernieres années. Sur le podium. Juste en-dessous des Beatles. A côté de Pink Floyd.

Pas mon podium à moi, car Pink Floyd n'en a jamais fait partie. Et si les Beatles restent une de mes références, ils ne monopolisent plus mes oreilles depuis longtemps.

Mais une espèce de podium absolu.
Trois groupes qui ont a un moment inventé la musique de l'époque.
Surtout, trois groupes qui, non content de l'avoir inventé, sont ensuite parvenu à la réinventer.
Trois groupes qui pendant une dizaine d'années ont réussi le tour de force de ne faire aucune fausse note, aucune erreur de parcours.
Trois groupes dont chaque album, et chacun des morceaux de ces albums, sonnent justes, sont juste où ils doivent être.

Voilà pourquoi, 3 semaines à peine après
ce concert mythique que je raconterai les larmes aux yeux à mes enfants, je n'ai pu me résoudre à ne pas aller revoir ce phénomène  de notre épouque de passage à moins de 200 km de chez moi ce dimanche soir...



Publié dans Music

Commenter cet article