Karmatest #9

Publié le par jub

L'homme a peur. Par essence.
L'homme aime la peur. Ce sentiment détestable qui permet de se déresponsabiliser du constat de notre absence de liberté.

Il revient souvent dans mes bobo-discussions parisiennes les bobos à l'âme causés par l'insatisfaction du quotidien professionnel. Le sentiment de voir sa vie s'y consommer sans en conserver beaucoup plus que les quelques grains de sable qui restent au creux de la paume après qu'on ait pourtant tenté d'en saisir une grosse poignée. Tout ce temps qu'on aimerait investir différemment.

On a bien des idees, mais bon, faut se mettre en danger, sacrifier nos quelques plaisirs quotidiens, et puis il faut bien bouffer.

Alors, dans le Karmatest, cette semaine...



Vous aimeriez mieux utiliser votre temps, mais vous ne pouvez/osez pas.

Si c'est une histoire d'argent et de train de vie, voici ce que je vous propose:
Je vous donne 3 ans.
Pendant ces 3 ans, je vous garantis un maintien de votre salaire actuel, inflation garantie. Aucune perte de pouvoir d'achat.

Ce que je vous demande en échange, c'est de mettre en oeuvre votre projet, avec tout votre coeur, tout votre âme. Attention, je vous ai à l'oeil! Si vous glandez, j'arrête tout!

Mais j'ai confiance en vous! Alors, au terme des 3 ans, votre salaire sera ce que VOUS, vous en aurez fait.

Etes-vous intéressé ?
Et si oui, décrivez-moi ce que vous feriez de ces 3 années de liberté?




Comme d'habitude, je partagerai ma propre réponse dans un commentaire, un peu plus tard dans la semaine.


Publié dans Karmatest

Commenter cet article

Jub 08/07/2008 21:17

Je suis évidemment intéressé. Je dis Oui, tout de suite, of course.Et pour quoi faire ? Tellement d'idées, que pas la moindre ne parvient à s'imposer...

Ambiome 07/07/2008 13:41

Après avoir mûrement réfléchi mon projet (parce que des rêves, j'en ai plein, reste à savoir celui qui me conviendrait effectivement et serai le plus à même de me rendre heureuse - notons que j'aime mon
boulot actuel et que je ne m'en plains pas : ce qu'il ne m'apporte pas,
je le trouve dans mes passions, tout est question d'équilibre) je me
laisse 1 an 1/2 à 2 ans pour le mettre en oeuvre. Arrivée au terme de cette période, j'observe, je réfléchis, je prends
conseil : est-ce que d'ici un an je pourrai vivre correctement de cette
activité ? Si oui, je poursuis mon rêve. Si non, je me réjouis d'avoir
tenté le coup et commence à chercher du boulot :)

Jaiia 06/07/2008 20:01

alors réponse sans surprise de mon côté, je passe mon temps libre à enfin mettre en place mon bar/resto dans Paris...je passerais un an à peaufiner le projet et trouver des investisseurs, la 2° année à le mettre en place correctement et la 3° année : je l'ouvre !!!!