Wish away your nightmare

Publié le par jub

Je nous regarde, moi et ma dizaine de semblables, sagement assis dans le RER de 9h02 au départ de Bondy.

Lassivement assis sur nos sièges incomfortables, à lire Top Santé, Investir, Un gratuit Immobilier du 93 ou un tableau de reporting quelconque pour la femme qui me fait face...
A priori, ni bien heureux, ni mal heureux de notre sort...
Ni fatalistes, ni opportunistes...
La vie est faite de jours qui se suivent, parfois se ressemblent. Et ce jour-ci est juste un jour de plus.... Un jour de moins avant qu'elle ne soit terminée...

Mais aussi tranquilles que nous paraissions, y en a-t-il juste un parmi nous qui est là où il veut être ce matin ? Y en a t il un ou une ce matin qui, à la question "si tu avais le choix, préfèrerais-tu être ailleurs en ce moment?" répondrais "NON"?

Sans doute cette jolie femme au fond à droite, qui me guette du coin de l'oeil car ailleurs elle sait bien qu'elle n'aurait pas pu se procurer autant de plaisir que celui qu'elle prend à me regarder délicieusement. Mais Elle mise a part ?

Une fois de plus, je me suis perdu en route... Digression salutaire puisqu'elle a soigné mon mal de bide matinal. Mais ce qui avait motivé mon dégainage blackberrien ce matin, dans ce desormais delicieux RER de 9h16 à l'arrivée à Haussmann-Saint-Lazare, c'est la notion de Peur qui constitue malheureusement la motivation de 99% de mes actes et de ceux de mes semblables.

Alors, j'y reviendrai ultérieurement puisque le RER est arrivé en gare...

Mais dites-moi Jean-Pierre, et l'Amour dans tout ça ?

Publié dans Billets d'humeur

Commenter cet article

Ambiome 12/06/2008 10:49

99% ? Je n'y crois pas. Ou alors la France va encore plus mal que je ne l'imaginais...