I Love This Game #3

Publié le par jub

Le foot a toujours été pour moi une métaphore de la vie. Pour rappeler sur ce modeste blog la beauté de ce sport, malgré le fait qu'il draîne toute la merde de notre civilisation, j'y mettrai chaque Lundi la vidéo d'un but. Ce qu'il peut représenter pour moi, comment je le décode, etc...

Evidemment, tout commentaire haineux ou partisan sera exclu de ces billets. Seul l'amour du Jeu restera.



Je souhaitais faire un petit clin d'oeil à mon joueur-chouchou de ces dernières années. Ce joueur au talent si pur balle au pied, et tellement agaçant qu'il n'est pas aimé comme il devrait l'être. Ce joueur qui fait partie de la charette des 7 "exclus de clairefontaine". Mon petit lutin favori, Hatem Ben Arfa.

Je crains vraiment qu'il ait toute sa carrière à souffrir de ces critiques intolérantes au moindre ballon perdu. De la comparaison incomparable à d'illustres ainés. Et peut-être d'un petit délit de sale gueule, sa discrétion passant pour de l'arogance chez un gamin qui, malgré l'étendue de son talent, n'a pas mouffeté une seule fois d'être sur le banc lyonnais cette saison. Et puis sans doute paye-t'il qu'à 12 ans à peine, on l'annonçait déjà comme le futur Zidane. Ca n'a jamais aidé personne les comparaisons précoces...

J'aurais aimé qu'il soit des 23. Parce-qu'il est mon chouchou bien sûr. Mais aussi parce-que c'est une arme incroyable sur un banc de touche. Faire rentrer Hatem à l'heure de jeu, quand la défense adverse est déjà bien fatiguée, c'est une belle carte à jouer. Dommage...

J'ai mis du temps à retrouver ce but merveilleux. Et la vidéo n'en est qu'un ralenti de mauvaise qualité malheureusement...


Hatem 3-1
envoyé par Antlafouine

Contrairement aux deux précédents buts décrits sur ce blog, où le mérite du buteur résidait dans le placement et l'éxécution parfaite du geste technique final, ce but est bien loin d'être fait quand Hatem récupère la balle.

Au début de l'action toutefois, il y a l'abnégation de Govou qui à l'envie, et avec le fameux zeste de réussite, élimine quatre adversaires sur un contre favorable pour pouvoir servir notre petit lutin.

Mais le lutin est alors à plus de 30m des buts. Et avec 5 défenseurs plutôt bien en places, et aucune solution évidente mise à part un repli défensif prudent.

Alors bien sûr, il y a cette feinte finale à gauche lui permettant d'éliminer l'adversaire. Mais avant cela, il y a le contrôle orienté parfait sur la passe de Govou qui lui permet d'enchainer une course de 15m où le défenseur ne sait que faire. Si il se lance, vu la qualité du lutin, il se fera dribbler, et mettra son équipe en danger. Il choisit donc à juste titre de reculer en comptant sur le repli défensif en cours.

Au bout de cette première course, la défense est en place. Quand Hatem repique au centre, il y a bien Benzema et Govou qui errent dans la surface, mais surtout 5 défenseurs qui bloquent les solutions. Mais quand il repique au centre, le lutin a déjà choisi.

La feinte est enclenchée et on voit que les défenseurs sont tous partis dedans. Et à la vitesse où cela se passe, il n'y a rien à leur reprocher, c'est tout ce qu'ils pouvaient faire. La dextérité, la souplesse de cheville comme dirait l'autre, du petit lutin l'amène ainsi en position de mettre l'adversaire au supplice...

Et le gardien ne saura pas plus lire ce qu'il doit faire, car même le geste final est incroyablement fin et juste...

Il n'y avait rien à faire...

Goaaaaallll!!!!!


Publié dans I Love This Game

Commenter cet article