Putain 10 Ans!

Publié le par jub

2 Juin 1998... Petit Jub, bien propre sur lui dans son élégant costume Zara, emprunte les escalators de la Défense pour la première fois.

10 années plus tard, Jub a grandi, mais est toujours là. Ou pas loin en tout cas. Qui l'eût cru ? Pas lui, ça c'est sûr!

Il t'a haï PARIS tu sais. Jugé sans procès. Responsable. Coupable de tous ses maux, de tout ce qui n'allait pas...
"Mekekivapa ? Poukoikchui po heureu moa ? Bah, c'est PARIS. Forcément. C'est pour ca!"
Il a bien pensé à te quitter. Plus d'une fois même. Et quand il allait le faire, à chaque fois, il réalisait finalement combien il t'adorait PARIS, et combien il aimait vivre en ton seing.

Alors, c'était son JOB qui n'allait pas. Le JOB de Jub. Coupable de tous ses maux, de tout ce qui n'allait pas...
"Mekekivapa ? Poukoikchui po heureu moa ? Bah, c'est mon JOB. Forcément. C'est pour ca!"
Alors il a changé de boite quelquefois. Il a bien pensé à changer complètement d'activité même. Elever des vaches à la montagne. Servir des verres dans un bar sur la plage. Répondre à qui voudrait le consulter. Et quand il allait le faire, à chaque fois, il réalisait finalement que son rêve n'était pas là. Et que si son JOB n'était pas sa passion, il parvenait tout de même à le faire passionnément la plupart du temps. Et puis, pour le reste, son JOB lui en laissait du temps justement...

Alors, enfin, il s'est dit que c'était ELLE qui n'allait pas. La meuf de Jub. Coupable de tous ses maux, de tout ce qui n'allait pas...
"Mekekivapa ? Poukoikchui po heureu moa ? Bah, ça doit être ELLE. Forcément. C'est pour ca!"
Il en a changé. Des modèles différents. Diesel ou Super. Oui, mais bon, ELLE fait pas ci, ou ELLE n'est pas comme ça...

Et alors enfin célibataire, à 30 ans bien dépassé, Jub a compris.
"Mais si je ne suis pas heureux, c'est juste à cause de moi. Il n'y a que moi qui suis responsable de mon malheur".

Et comprendre cela, même tardivement, cela l'a rendu profondemment heureux et serein.

Putain, 10 ans pour comprendre ça...

Publié dans Me - Myself and I

Commenter cet article

Sblabl' 07/06/2008 21:37

Pourquoi ne puis-je cesser de sourire a la lecture de ce post ? Peut-etre parce quelques parallelismes de pensees.Le plus terrible dans cette affaire de responsabilite et de prise conscience de soi, c'est que meme en le sachant, on peut continuer bien gentiment sur le meme chemin, profondement heureux et serein !!!

jub 08/06/2008 19:03


Oui, c'est un long chemin, dont le seul but est de l'arpenter d'ailleurs. Cette quête de soi n'a pas de fin, et le comprendre est aussi une bonne raison d'être heureux.


Julien 02/06/2008 15:19

Putain, on se ressemble toi et moi ;)

jub 02/06/2008 23:31


Il y a quelques similitudes effectivement ;-)
A suivre assurément!