Elles ne peuvent pas en parler

Publié le par jub

Listening to : Raphaël - Caravane

Quelle sale epidemie!

Silencieuse, pernicieuse, sans qu'aucun plan de santé publique n'essaie de s'y attaquer.

Pourtant comme le monde irait mieux si elles allaient mieux. Cette épidémie commencerait à se résorber d'elle-même si elles pouvaient enfin en parler.

Comme elles sont nombreuses et silencieuses autour de moi.

A moins qu'elles ne viennent à moi, ou moi à elles ? Karma coma...

Magnifique soirée en tout cas hier soir. J'aime ces instants ou la superficialité des conversations quotidiennes (j'ai fait ci, j'ai acheté ca, j'ai vu machin, j'ai, j'ai, j'ai...) laisse enfin la place à la profondeur de l'être (je suis, je suis, je suis...). Ces instants ou ces êtres que vous aimez pourtant déjà fort, acceptent enfin de laisser leur armure sociale au placard, de vous montrer leurs blessures. Celles cicatrisées facilement. Mais surtout celles qui saignent encore, plus ou moins régulierement, sans que l'on sache pourquoi...

Et cette soiree était ainsi. Merci les filles d'avoir accepté de me suivre dans cette discussion. D'avoir accepté de vous "mettre a nue"... Devant un mec de surcroit!

Et je suis donc chaque fois plus stupéfait de voir combien de ces filles, mes amies, "amantes", amoureuses, connaissances, ne peuvent pas en parler. Car elles ne se souviennent plus. Leur esprit en tout cas a choisi d'effacer "quelque chose". Mais leur âme n'oublie pas. Elle envoie des signaux. Dans le corps. Dans des attitudes. Des peurs. Dans leur vie sexuelle aussi evidemment...

Un vague souvenir au mieux:

"C'est bizarre. Un de mes premiers souvenirs conscients, c'est ce type qui me portait sur ces genoux et jouait avec mon nounours..."

Hum...

"J'ai l'impression que ce type m'avait forcé à lui toucher la bite quand j'avais 8 ans. Mais ma mère évite toujours la discussion quand le sujet vient sur la table..."

Hum...

"Pourquoi ai-je dormi dans le lit de mon père jusqu'a 18 ans?"

Hum...

Comme le monde irait mieux si enfin ces belles femmes d'aujourd'hui pouvaient en parler...

Si enfin elles n'avaient plus peur de pouvoir un jour "re-consciensciser" ce poids...

Puis-je y aider?

Je vous aime toutes en tout cas.

Publié dans Ce que j'en pense...

Commenter cet article